Les métiers : Les fendeurs

Les fendeurs

Ce métier n’a pas de référent au sein des Alwati. Nous accueillons toute personne qui souhaiterait revisiter ce métier.

     C’était des spécialistes utilisant un chevalet à fendre, un coutre et un coin. Le hêtre et le chêne se fendant mieux que l’orme ou l’érable, permettaient de réaliser rames, gouvernails, chevilles des vaisseaux, les merrains pour la fabrication des tonneaux, les échalas  pour la vigne et les lattes pour tuile et ardoise. Certains bois courbes étaient destinés au charronnage. Les déchets  issus de l’ébranchage réalisé à la serpe, étaient réunis en fagots. Comme rien ne se perdait, on vendait les copeaux d’abattage et le petit bois (la ramille).

Cf Jean-Claude CHARNOZ. Un Canard sur la Loue. N° 77. Janvier 2006. p 29