LES ARTISANS I - Le crochet

LE CROCHET

On sait peu de choses sur l’origine du crochet, simplement qu’on utilisait le même type de point pour nouer cordes et lacets. Cette tradition semble être née en Allemagne au 17e siècle avant de se diffuser dans l’Europe entière, avec une apogée au 19e. Ce genre d’ouvrage emprunte son nom à l’outil qui sert à le produire. Le travail débute par la réalisation d’une seule chaînette jusqu’à la longueur désirée et l’on recommence un deuxième rang en piquant dans la rangée précédente pour former des rangs horizontaux ou dessiner un cercle.



Photo du DVD de Bernard Bellevret


Le crochet permet de travailler n’importe quel fil : laine, coton, ficelle, lin, chanvre, raphia, bandes d’étoffe. De grosseur variable, les crochets sont des sortes d’aiguilles, longs de 15 cm environ, avec une extrémité recourbée. Ils sont réalisés en différents matériaux : acier, aluminium, plastique, bois, os. Nos grand-mères s’y montraient particulièrement expertes et il existe toutes sortes de points. On a retrouvé à La Loye (Jura) datant du début 20e siècle, des petites « pèlerines » noires en laine, simples et doubles, pouvant couvrir les épaules et éventuellement la tête (70 heures de travail).

Cf Le crochet. Ed Auzou. Paris 2000